Sécurité routière : des radars vont flasher les plaques d'immatriculation avant et arrière

Un radar fixe à Saint-Avertin, sur l\'A10.
Un radar fixe à Saint-Avertin, sur l'A10. ( MAXPPP)

L'objectif de ces appareils en phase de test est de réduire le nombre de flashs qui ne produisent pas de PV.

Des radars "double face". De nouveaux radars fixes capables de flasher les deux plaques d'immatriculation d'un véhicule vont être expérimentés cette année, annonce le délégué interministériel adjoint à la sécurité routière au Parisien-Aujourd'hui en France, jeudi 27 mars.

"Nous allons expérimenter cette année quatre radars fixes 'double face' qui permettront de flasher la plaque avant et la plaque arrière du véhicule", explique Henri Prévost, délégué interministériel adjoint à la Sécurité routière. "L'objectif est de réduire le nombre de flashs qui ne produisent pas de PV parce que la photo n'est pas exploitable", précise-t-il.

En plus de ce nouveau dispositif, les radars mobiles embarqués depuis 2013 dans des véhicules banalisés, qui ont flashé 300 000 véhicules en un an, vont se multiplier. "D'ici à l'été, ces appareils seront déployés dans tous les départements et 300 voitures en seront équipées d'ici à 2015", ajoute Henri Prévost.

Vous êtes à nouveau en ligne