Sécurité routière : de plus en plus d'automobilistes non assurés

FRANCE 2

Le phénomène est croissant, mais pas sans risque. Explications.

Les conducteurs sont de plus en plus nombreux à rouler sans assurance. Plus 40% en six ans, le phénomène se banalise. Entre 1 et 2% des automobilistes, jusqu'à 750 000 conducteurs, conduiraient actuellement sans la petite vignette verte de l'assurance. Un quart a moins de 25 ans. Pourtant les risques sont énormes en cas d'accident.

"Payer toute sa vie entière"

Pour la majorité des automobilistes, l'assurance obligatoire reste tout de même une sécurité malgré un prix élevé. Un accident corporel sur 10, 194 décès l'an dernier ont été provoqués par un conducteur non assuré. Un fonds de garantie financé par les assureurs vient alors indemniser les victimes, mais l'automobiliste devra quand même rembourser. "Quand on n’est pas assuré, ce qu'on risque, ce n'est pas simplement l'amende, ce n’est pas simplement l'immobilisation du véhicule, c'est surtout d'avoir à payer toute sa vie entière si on cause un dommage corporel grave", explique Guillaume Clerc du Fonds de garantie des assurances obligatoires (FGAO). Résultat, les contrôles se multiplient. Le délit est passible de 3 750 euros d'amende et une suspension de permis de trois ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne