VIDEO. Sécurité routière : 75% des radars ont été dégradés, les infractions en nette hausse à proximité, affirme Christophe Castaner

Selon le ministre de l'Intérieur, ces dégradations ont un lien avec la hausse de la mortalité sur les routes enregistrée en janvier.

Jusqu'à présent, le gouvernement indiquait que "plus de la moitié" des radars en France avaient été détériorés. Vendredi 1er mars sur France 2, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a avancé un chiffre encore plus impressionnant en affirmant qu'"à peu près 75% du parc de radars a été soit détruit, soit détérioré, soit attaqué, soit neutralisé".

Interrogé sur le fait de savoir si la hausse récente de la mortalité sur les routes était imputable à ces actes de vandalisme, le ministre de l'Intérieur a assuré que "oui, il y a un lien direct". "Il y a des radars qui sont masqués. Ils ne font pas de photographie, il n'y a pas de procès-verbal, mais ils continuent à enregistrer la vitesse. Au mois de décembre, en moyenne, il y a quatre fois plus d'infractions sur un radar masqué que quand il fonctionne", a affirmé Christophe Castaner. "400% d'augmentation, et au bout du compte ça fait des morts", a-t-il conclu.

En janvier, 238 personnes sont décédées contre 229 en janvier 2018 soit neuf morts de plus qu'en janvier 2018, a indiqué la sécurité routière.

Vous êtes à nouveau en ligne