Policier tué au Mans : le conducteur mis en examen et placé en détention provisoire

La cité judiciaire du Mans (Maine).
La cité judiciaire du Mans (Maine). (Clémentine Sabrié/Radio France)

L'automobiliste, qui était ivre au moment des faits, avait déjà été condamné pour conduite en état d'ivresse et refus d'obtempérer ainsi que pour outrage et rébellion.

L'automobiliste de 26 ans, soupçonné d'avoir renversé mortellement un policier jeudi 6 août vers 4h du matin au Mans, dans la Sarthe, a été placé en détention provisoire ce vendredi soir après sa mise en examen dans l'après-midi, annonce le parquet du Mans. 

Déjà condamné deux fois

"Le mis en cause vient d'être mis en examen des chefs de violences volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner sur personne dépositaire de l'Autorité Publique et CEA (Conduite sous l'emprise d'un état alcoolique) en récidive", a fait savoir dans un communiqué Delphine Dewailly, procureur du Mans.
"Il a été placé sous mandat de dépôt criminel", a ajouté la magistrate.

En garde à vue depuis les faits, le conducteur, âgé de 26 ans, "a déjà fait l'objet de deux condamnations, dont une pour des faits de conduite sous l'empire d'un état alcoolique et refus d'obtempérer à une sommation de s'arrêter, commis en 2015", avait rappelé jeudi le procureur du Mans.

Un policier marié et père de trois enfants

Dans la nuit de mercredi à jeudi, des policiers intervenaient au Mans sur la demande des pompiers pour aider un conducteur ivre qui s'était endormi au volant en pleine voie. Un agent était en train de tenter de retirer la clef de contact quand le conducteur a enclenché la marche avant, accéléré et traîné le policier sur plusieurs mètres avant qu'il ne percute un mur, selon les informations recueillies par franceinfo de sources concordantes.

Le brigadier de 43 ans, marié et père de trois filles, est mort sur place. Il travaillait depuis deux ans au Mans comme brigadier affecté à l'unité d'intervention et de police-secours de nuit, précise le parquet. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, s'est rendu au Mans jeudi matin pour rendre hommage à l'agent.

Vous êtes à nouveau en ligne