Nuisances sonores : expérimentation d'un radar antibruit sur les routes françaises

FRANCE 2

La pollution sonore est souvent source de stress. Pour essayer d'endiguer ce fléau, qui a parfois de lourdes conséquences sur la santé, un dispositif de radars mesurant le bruit sur les routes vient d'être déployé. Le journaliste Simon Ricottier fait le point sur le plateau du 13 Heures de France 2.

Pour lutter contre les nuisances sonores sur les routes françaises, un nouvel outil vient d'être déployé. "On connait tous les radars qui mesurent la vitesse. [Ce nouveau radar] mesure le bruit. Il y a en a déjà un dans les Yvelines et un autre va être installé à Villeneuve-le-Roi dans le Val-de-Marne. Il enregistrera le volume sonore des véhicules, en particulier des deux-roues. L'objectif, verbaliser les plus bruyants et ainsi lutter contre les rodéos urbains. Pour l'heure, on ne connait pas le seuil de décibels qui sera autorisé", explique Simon Ricottier sur le plateau du 13 heures de France 2.

Paris, deuxième ville la plus bruyante au monde

La France est le troisième pays, derrière les États-Unis et l'Italie, où les habitants souffrent le plus du bruit. Paris est même la deuxième ville du classement, juste après Naples (Italie). "Parmi les autres métropoles citées, on retrouve Marseille (Bouches-du-Rhône), Lyon (Rhône) et Toulouse (Haute-Garonne)", précise Simon Ricottier. Des nuisances sonores qui ont des répercussions sur la santé. On estime que l'oreille humaine peut supporter jusqu'à 105 décibels sans protection, soit le niveau de bruit dans une discothèque. Au-delà, il y a des risques de perte d'audition. L'exposition prolongée au bruit peut également perturber le sommeil, générer du stress et des troubles cardio-vasculaires. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne