Nids-de-poule : des routes en déroute

France 2

Partout en France, les nids-de-poule et autres ornières sont de plus en plus nombreux.

Au milieu de ce carrefour en banlieue parisienne, Houria ne décolère pas. Si aujourd'hui le trou est rebouché, en mai 2017, il a fait chuter gravement son fils qui circulait en scooter. "Si maintenant on doit avoir peur d'acheter un scooter à ses enfants parce que les routes ne sont pas praticables alors qu'elles devraient l'être, ça je le refuse", s'insurge-t-elle.

Un sujet sensible pour les élus

Nids-de-poule, ornières, fissures... les Français slaloment sur des chaussées parfois dangereuses. Conditions climatiques, désengagement financier de l'État, hausse de la circulation... autant de facteurs qui mettent à mal le réseau national. Les routes départementales et communales sont les plus mal loties, elles supportent 66 % du trafic. À Villiers-sur-Marne, commune de l'est de la banlieue parisienne, les nids-de-poule sont devenus un sujet sensible pour les élus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne