Mortalité routière : les routes départementales plus durement touchées

FRANCE 2

La hausse des morts sur les routes touche plus certains départements que d'autres. C'est le cas du Loiret, où le nombre de morts a doublé en un an.

Les routes départementales sont les plus touchées par la hausse de la mortalité routière. C'est le cas dans le Loiret, où le nombre de morts a doublé en un an.

La vie de Brice et Patricia Le Bonniec a basculé le 31 août 1999. Ce jour-là, leur fils a été fauché, juste devant chez eux, par un chauffard qui roulait à plus de 100 km/h, au lieu de 50. "Le jour du drame, le véhicule arrivait à fond de cale, il a perdu le contrôle pour finir dans le fossé, où mes quatre enfants jouaient. Notre fils de 14 ans a été fauché", témoigne Brice Le Bonniec.

Renforcement des contrôles

Seize ans après, la douleur est encore vive. Alors, avec un radar de poing, le père endeuillé contrôle lui-même les véhicules.
Le Loiret est un département particulièrement sinistré. En tout, 48 personnes ont perdu la vie en 2015, contre 25, en 2014. La vitesse est responsable dans un accident sur deux. Sur les routes, la préfecture du Loiret promet un renforcement des contrôles cette année, pour faire oublier le chiffre noir de 2015.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne