Suppression des 80 km/h : un camouflet pour Édouard Philippe ?

France 2

Emmanuel Macron a évoqué un éventuel retour sur la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. De quoi engendrer un désaveu pour le Premier ministre qui a porté le projet.

La limitation de vitesse à 80 km/h, l'un des points de tension des "gilets jaunes" avec le gouvernement, pourrait être une question remise sur le tapis lors du grand débat national. Mais c'est une mesure portée par Édouard Philippe, qui pourrait vivre une éventuelle suppression de la mesure comme un camouflet. "Sur le papier, ce serait un désaveu si l'on revenait sur cette mesure puisque c'est vraiment lui qui a porté les 80 km/h sur les routes secondaires, c'est lui qui a tenu bon lorsqu'il y a eu des controverses, même au sein de son gouvernement", assure Jeff Wittenberg en duplex depuis l'Élysée.

Les chiffres de la mortalité en juge de paix

"Aujourd'hui, on nous explique autour d'Édouard Philippe qu'il n'y a pas de dogme, qu'il y a un changement d'avis, qu'il peut y avoir des aménagements, qu'un bilan sera fait non pas au bout de deux ans, mais au bout d'un an. En tout cas il y aura un juge de paix, ce seront les chiffres de la Sécurité routière. S'ils devaient montrer qu'il y a une baisse de la mortalité, alors il faudra en tenir compte", explique le journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne