Sécurité routière : les maires pourront décider du retour aux 90 km/h

FRANCE 2

C'est officiel depuis vendredi 7 juin, les députés autorisent les départements qui le souhaitent à revenir à une limitation de vitesse à 90 km/h. Ils ont en outre élargi cette compétence aux maires, sous certaines conditions.

C'est voté : après le passage aux 80 km/h, les départements pourront revenir aux 90 km/h, s'ils le souhaitent. Fait nouveau dans la loi, sur le réseau secondaire communal, les maires peuvent eux aussi décider du retour aux 90 km/h. Dans le Tarn, Christophe Ramond, président du Conseil départemental, doit gérer 64 kilomètres de routes de campagne. Il n'envisage pas de revenir à une limitation à 90 km/h et ne veut surtout pas endosser la responsabilité pénale de cette décision. "C'est difficile de rouler à 90 km/h sur des routes de campagne ou très peu fréquentées", explique-t-il.

Les automobilistes favorables

Dans l'ensemble pourtant, les automobilistes sont prêts à accélérer de nouveau. Une marche arrière que les départements peuvent désormais enclencher, seulement s'ils le souhaitent. Christophe Ramond n'était pas favorable au passage à 80 km/h, mais ce retour en arrière n'est pas forcément une bonne nouvelle pour lui, puisqu'un seul panneau coûte entre 100 et 150 €. Ce retour aux 90 km/h sera décidé au cas par cas, en concertation avec la sécurité routière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne