Radars mobiles : de faibles rendements pour les sociétés privées

FRANCE 3

Il y a un an, les radars embarqués avec chauffeur dans une voiture étaient présentés comme une révolution en matière de sécurité routière. Le dispositif actuellement testé en Normandie n'aurait pas fait ses preuves.

Un conducteur, une voiture banalisée bardée de technologie, et surtout au lieu de policiers, une société privée à la manœuvre. Depuis plus d'un an, le procédé est expérimenté en Normandie. Dans l'Eure, des automobilistes admettent être plus vigilants. D'après les premiers chiffres, le dispositif aurait un faible rendement : selon le préfet du département, 1760 infractions relevées en 6 mois, soit à peine 10 par jour.

Aucun appel d'offres dans les autres régions

Le plus compliqué pour ces véhicules en mouvement, c'est de prendre en compte les changements de vitesse sur les différentes routes en scannant les panneaux de signalisation. D'ici l'été, 24 véhicules équipés sillonneront les routes des cinq départements normands. L'objectif reste toujours de généraliser le dispositif dans toute la France. Mais pour le moment, aucune autre région n'a lancé d'appel d'offres auprès d'opérateurs privés.  

Vous êtes à nouveau en ligne