Limite à 80 km/h : deux associations d'automobilistes tentent un dernier recours

France 2

Deux associations vont déposer un recours devant le Conseil d'État contre le décret qui impose la baisse de la vitesse à 80 km/h sur les routes départementales à partir du 1er juillet. Selon ces associations, le texte porte atteinte au principe d'égalité, en visant principalement les zones rurales.

Dans 15 jours, sur cette route départementale de l'Hérault, la vitesse maximale sera limitée à 80 km/h. Les automobilistes de cette région rurale, obligés de prendre la voiture chaque jour, n'apprécient guère cette nouvelle restriction. Une opposition menée sur le terrain judiciaire par deux associations d'automobilistes, qui ont déposé leur recours devant le Conseil d'État. Selon cet avocat, les élus n'ont pas été suffisamment consultés. Il considère aussi que l'expérimentation menée pendant deux ans sur trois tronçons de route n'est pas probante.

Une législation au cas par cas selon le département ?

La riposte s'organise aussi à l'Assemblée nationale. Jeudi 21 juin, les députés examineront une proposition de loi déposée par cet élu Les Républicains du Cantal. Il demande que le préfet et le département puissent décider au cas par cas d'appliquer ou non la limite des 80 km/h.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne