80 km/h : une mesure très critiquée

FRANCE 3

La limitation à 80 km/h sur les routes secondaires rencontre des oppositions. C'est notamment le cas en Haute-Loire, un département qui n'est traversé par aucune autoroute. La mesure sera effective sur tout le territoire à partir du 1er juillet prochain. 

La limitation à 80 km/h est la règle depuis déjà trois ans sur le tronçon de la N57 qui relie Besançon (Doubs) à Vesoul (Haute-Saône). La généralisation de la limitation à l'ensemble des voies est plutôt mal accueillie par les habitants alentour. Ce qui inquiète notamment certains chauffeurs de poids lourds, ce sont les incivilités qui pourraient se multiplier sur les routes.

La Prévention Routière défend la mesure

À la Prévention Routière, on estime au contraire que la nouvelle règlementation pourrait sauver près de 300 vies par an. "Entre 80 km/h et 90 km/h, un automobiliste mettra 13 m de moins pour s'arrêter, 20 m de moins si la chaussée est mouillée. La conséquence immédiate, c'est qu'une collision qui s'annonçait mortelle deviendra blessée, une collision blessée deviendra matérielle et une collision matérielle sera évitée", argumente Yves Lemaire, directeur régional Bourgogne-Franche-Comté de la Prévention Routière. Certains élus demandent un aménagement de la loi en fonction de la spécificité des territoires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne