L'État révèle à quoi sert l'argent des radars

France 2

L'argent des radars représente plus de 900 millions de recettes par an. Un rapport officiel détaille pour la première fois l'utilisation de cette somme.

Prévention pour les uns, impôt déguisé pour les autres. Pour mettre fin à la polémique qui dure depuis 14 ans et l'installation de premiers radars sur le bord des routes, le ministre de l'Intérieur a demandé un rapport dévoilé ce mardi 17 octobre dans Le Parisien. Deux tiers des recettes vont à la sécurisation des routes : installation de feux tricolores ou création de ronds-points.

8% pour désendetter l'État

Cet argent va aussi dans de lourds investissements comme celui de la RCEA, surnommée la route de la mort reliant Bordeaux (Gironde) à Genève (Suisse). La gestion du parc des radars et des points qui sont retirés aux automobilistes coûte très cher : près de 240 millions d'euros. Contre toute attente des associations des usagers de la route, seuls 8% vont au désendettement de l'État. Un dispositif efficace selon le gouvernement. Depuis 2003, la vitesse moyenne serait passée de 91 à 80 km/h sur les routes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne