Fin des vacances : les gendarmes tiennent à l'œil les mauvais conducteurs

France 2

Alors que Bison Futé voit rouge samedi 26 août dans le sens des retours, les services de gendarmerie renforcent leurs contrôles. Sur l'autoroute A10, entre Orléans (Loiret) et Paris, une unité veille à la sécurité des automobilistes.

Lors des weekends de grands départs, la gendarmerie déploie les grands moyens. Radars au sol, motos embusquées, hélicoptères au-dessus de l'autoroute : tout un arsenal pour repérer les mauvais conducteurs, ceux qui ne respectent pas les limitations de vitesse.

Des caméras longue distance installées à bord d'hélicoptères

Ce motard n'a que quelques kilomètres pour rattraper le véhicule en infraction. 140 km/h au lieu des 110 km/h autorisés : cette automobiliste accepte la sanction. "C'est un peu le jeu du chat et de la souris", concède-t-elle, amusée. Pour ceux qui pensent pouvoir échapper aux radars, il y a l'hélicoptère, équipé des toutes dernières technologies, telles qu'une caméra qui permet de lire à distance les plaques d'immatriculation des véhicules qui commettent des infractions. Ce véhicule, largement au-dessus de la limitation, est rapidement intercepté. Sous bonne escorte, direction cette aire de repos, deux kilomètres plus loin. Pour l'automobiliste, ce sera deux points en moins sur le permis et 135 euros d'amende. Les gendarmes le savent : même sur des weekends chargés comme celui-ci, la vigilance doit être maximale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne