Défaut d'assurance : que risquent les conducteurs fautifs ?

FRANCE 3

Bientôt, les radars de vitesse ou de franchissement de feux tricolores vérifieront automatiquement l'inscription des immatriculations dans le fichier des véhicules assurés. Que risquent les automobilistes en défaut d'assurance ? Les réponses du journaliste Jean-Christophe Batteria sur le plateau de France 3.

Que risquent les 700 000 automobilistes qui conduisent sans assurance ? "Conduire sans assurance est un délit. On peut donc se retrouver devant un tribunal correctionnel. Les peines maximales sont assez lourdes. Dès qu'on se fait arrêter, on peut se faire confisquer le véhicule, se voir infliger jusqu'à 7 500 euros d'amende et trois ans de suspension du permis de conduire", explique le journaliste Jean-Christophe Batteria sur le plateau du 19/20.

Tous les biens du fautif dédiés au remboursement

Qu'en est-il dans le cas d'un accident corporel ? "Les conséquences sont dramatiques. Elles peuvent briser une vie. Le fonds de garantie qui indemnisera la victime se retournera contre l'automobiliste non assuré pour les dommages matériels. Mais s'il y a des blessés, vous aurez à assumer les soins ou encore le manque à gagner en cas d'arrêt de travail. Et en cas de séquelles définitives, le montant peut se compter en millions d'euros. Tous les biens et tous les revenus du responsable sont dédiés au remboursement, il ne peut même pas léguer d'héritage. Ces cas ne sont pas rares : 26 000 accidents faisant 10 000 blessés sont causés chaque année par des conducteurs sans assurance en France", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne