Bordeaux débranche ses feux tricolores

FRANCE 2

Ils semblent incontournables dans le paysage urbain français, mais de plus en plus de villes prennent la décision de supprimer progressivement les feux tricolores.

Bordeaux (Gironde) est l'une des premières grandes villes à avoir choisi de commencer à supprimer des feux tricolores. l'objectif avoué : fluidifier le trafic et améliorer les conditions de sécurité. L'une des villes les plus équipées en feux, Bordeaux est pourtant l'une des plus embouteillées. Ceux-ci paralyseraient le trafic et l'agglomération bordelaise tente de repérer et de supprimer tous ceux qui ne semblent pas indispensables.

Le rond-point, solution miracle ?

À certains coins de rues, les feux peuvent même être particulièrement dangereux pour les piétons, sans pour autant d'une grande pertinence pour le trafic automobile. Sur les 1 000 carrefours à feux de Bordeaux et de sa banlieue, l'objectif est d'en supprimer environ un tiers. La solution est souvent de les remplacer par des ronds-points et des stops.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne