Automobile : embouteillage au contrôle technique

FRANCE 2

Depuis quelques semaines, les opérateurs des contrôles techniques sont débordés. Le durcissement des contrôles leur donne énormément de travail.

L'affluence est continue et les visites s'enchaînent dans les centres de contrôle technique. Le carnet de rendez-vous est bien rempli. "En ce moment, on a plus d'une semaine d'attente. Ça ne nous est jamais arrivé. C'est la crainte des gens par rapport à la réforme du contrôle", explique Anthony Herrero, opérateur de contrôle technique.

Durcissement des règles

À partir du 20 mai prochain, les règles se durcissent. Les points de contrôles seront plus nombreux, tout comme les défaillances soumises à réparation. Les automobilistes clients sont donc nombreux à anticiper. Pour les défauts les plus graves, les véhicules concernés ne pourront circuler au-delà du jour du contrôle. Les visites seront plus longues et plus coûteuses. Avec cette réforme, la France applique une directive européenne. Un contrôle plus sévère pour diminuer le nombre d'accidents et limiter l'impact des véhicules sur l'environnement. En cas de contrôle technique non valide, l'amende est fixée à 135 euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne