Assurance auto : des caméras embarquées en échange de rabais

france 2

Certains automobilistes sont prêts à accepter d'être surveillés en échange d'une réduction pour leur assurance auto. Ils doivent pour cela installer une caméra, appelée "dashcam" sur leur pare-brise ou leur tableau de bord. En cas d'accident, les images témoignent de la responsabilité ou non du conducteur.

Les caméras embarquées, ou "dashcams", sont de plus en plus plébiscitées par les automobilistes qui veulent obtenir une ristourne sur leur assurance auto en acceptant d'être surveillées. Les images peuvent être extrêmement violentes, mais elles servent en cas d'accident. Fixées sur le pare-brise des voitures, les "dashcams" sont proposées par plusieurs assureurs, avec à la clef, une baisse des tarifs d'assurance de 10 à 15%. Le but est d'inciter les conducteurs à lever le pied.

Une sécurité complémentaire

Ce matériel est vendu dans le commerce entre 60 et 200 euros. Son achat est aux frais de l'automobiliste. Les images lui appartiennent. Certains clients y voient une sécurité complémentaire au quotidien. "On peut prouver par A + B que l’on n’est pas responsable de l’accident', confirme l’un d’entre eux. Au Royaume-Uni, les "dashcams" existent depuis de nombreuses années. Même les cyclistes en portent sur leur casque et sur leur vélo.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne