Ardèche : surmortalité sur les routes

France 2

La polémique est vive sur le lien entre la dégradation des radars et le nombre de tués sur la route. En Ardèche, département le plus touché, les parents de Sylvie Roume sont décédés dans un accident de voiture il y a trois mois.

La douleur est encore vive. Revenir sur cette route où ses parents ont péri il y a trois mois à peine est une épreuve pour Sylvie Roume. "Ça s'est passé après ce virage. Un homme a doublé et a foncé dans la voiture de mes parents qui n'ont rien pu faire, pas pu l'éviter...", raconte-t-elle, émue. Le 8 janvier dernier, le couple d'octogénaires circule dans sa fourgonnette quand le véhicule est percuté de plein fouet par un chauffard de 25 ans, fortement alcoolisé et sous l'emprise de stupéfiant. Jean-Louis Roume meurt sur le coup, son épouse, Élise, décède trois jours plus tard. L'automobiliste, qui roulait sans permis, a été condamné à 5 ans de prison.

10 morts en trois mois en Ardèche

"J'ai énormément de colère. C'est inadmissible ce qu'il a fait... de conduire dans cet état-là", regrette Sylvie Roume. "Il ne faut plus que ça recommence, ça brise des vies", déplore-t-elle. En trois mois, il y a eu 10 morts sur les routes ardéchoises.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne