Société : en finir avec les idées reçues sur les SDF

FRANCEINFO

Les équipes de Brut ont rencontré Éric Pliez, président du Samu social de Paris, pour venir à bout de trois idées reçues sur les sans domicile fixe.

Selon Éric Pliez, président du Samu social de Paris, le sans-abrisme touche toutes les couches de population. "La plus grosse idée reçue que l'on peut avoir, c'est de rester sur l'image du clochard traditionnel. À savoir l'homme vieillissant, alcoolique et depuis très longtemps à la rue", explique-t-il. Première idée reçue : il est moins dur d'être SDF l'été. "En 2014, 480 personnes sont mortes, au moins, dans la rue dans l'année. Et parmi elles, plus de 118 entre juillet et septembre", précise Éric Pliez.

140 000 SDF en France

Deuxième idée reçue : les SDF ne veulent pas travailler. "Dès qu'on leur offre une stabilité, on voit très vite, avec un accompagnement les gens reprennent le chemin de l'emploi", explique le président du Samu social de Paris. Troisième idée reçue : les SDF sont alcooliques ou drogués. "Les sans domicile fixe sont plus de 140 000 en France et ils ne sont pas tous des personnes connaissant des addictions. Une minorité de personnes à la rue connait effectivement des problèmes d'addiction et la rue accentue ce phénomène parce que l'alcool ou la drogue peuvent être des protections", livre-ti-il. Éric Pliez finit avec un appel, il est nécessaire de trouver une réponse adaptée à tous, en face de chaque demandeur.  

Vous êtes à nouveau en ligne