Paris : à quoi sert le recensement des sans-abri ?

FRANCE 3

Combien de personnes dorment dans les rues de la capitale ? La mairie de Paris a renouvelé son initiative de recensement des personnes sans-abri, dans la nuit du 7 au 8 février.

Par petits groupes, bénévoles et travailleurs associatifs partent à la recherche des SDF, dans la nuit du 7 au 8 février. La moindre ruelle, les impasses et les recoins sont examinés pour dénicher ceux qui vivent à l'écart de notre monde. "Notre rôle ce soir, c'est le recensement, le décompte des personnes sans abri. On a des consignes précises sur le fait que l'on ne doit pas réveiller les gens qui dorment", explique Éléonore Koehl, chef d'équipe de la "Nuit de la solidarité". Les voisins et les passants sont invités à donner des renseignements sur les sans-abri qu'ils croisent dans leur quartier.

Reconstituer des parcours de vie

Pour Valérie Mazon, bénévole, ces rencontres le temps d'une nuit permettent de "mettre une histoire derrière les gens et de créer un lien". Des histoires difficiles, comme celle d'un homme rencontré cette nuit-là qui vit dans différents hôtels sociaux depuis quelques années, des logements qui ne sont jamais fixes. Un questionnaire est rempli avec chaque SDF pour les compter et reconstituer leur parcours de vie. L'an passé, ils étaient 3 000 à être recensés. Cette "Nuit de la solidarité" avait permis d'ouvrir de nouvelles places d'hébergement dans la capitale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne