Alpes-Maritimes : un policier tue un SDF, l'IGPN saisie

La commune de Menton, dans les Alpes-Maritimes
La commune de Menton, dans les Alpes-Maritimes (CAPTURE D'ÉCRAN GOOGLE MAPS)

Armée d'un couteau, la victime tentait de se suicider quand le policier est intervenu.

Un policier a tué un SDF dimanche 11 août au soir, à Menton (Alpes-Maritimes), rapporte France Bleu Azur lundi. Selon le syndicat Unité SGP police, il a ouvert le feu en état de légitime défense, en tentant de protéger un de ses collègues.

Aux alentours de 20 heures, l'équipe de police intervient dans un square de la ville, alertée par des riverains. Dans le square, un SDF très agité tente de se suicider en s'ouvrant les veines. Sur place, les policiers essayent de le calmer, mais l'homme ne souhaite pas coopérer. Le SDF retourne son couteau contre les forces de l'ordre. Le jeune policier, intégré depuis environ deux ans, sort alors son arme et ouvre le feu.

Une intervention "très compliquée", selon le syndicat Unité SGP police

Le parquet de Nice a ouvert une enquête, confiée à l'IGPN, pour déterminer si le policier a bien agi en état de légitime défense. "On n’a aucun doute sur l'état de légitime défense. Il n'y avait pas d'autre alternative", affirme sur France Bleu Azur lundi Laurent Martin de Frémont, délégué du syndicat Unité SGP police.

Notre collègue n'a pas eu d’autre possibilité que de neutraliser cet homme en sortant son arme.Laurent Martin de Frémont, syndicat Unité SGP police

"Les policiers ont fait usage dans un premier temps du pistolet à impulsion électrique, et manifestement ça n'a pas suffi à neutraliser cet individu, poursuit Laurent Martin de Frémont. Ça a été très compliqué, l’individu (...) s'est jeté littéralement sur nos collègues et sur les services de secours."

Vous êtes à nouveau en ligne