Froid : inquiétude pour les SDF

FRANCE 2

Ce lundi matin, le ministre de l'Intérieur Bruno Leroux a déclaré qu'il ne voulait aucun mort, aucun blessé par grand froid. Des lits supplémentaires sont installés dans certains centres d'hébergement en France, comme à Lille. 

Devant l'ancien lycée transformé cet hiver en centre d'hébergement, ils sont déjà quelques-uns à attendre l'ouverture. François Delpech a passé toute la journée sur les marches, comme d'habitude. Ce soir il y a de la visite. La chaudière du lycée est tombée en panne, et même à l'intérieur il fait froid, alors des riverains se sont mobilisés. "On a un problème de chauffage depuis hier, alors on a lancé un appel sur Facebook donc on a pas mal de dons de couvertures pour permettre aux gens d'être au chaud" explique Vincent Morval, chargé des hébergements à Abej-solidarité. 

Dix couchages improvisés

L'hébergement est agréé pour 50 personnes, mais avec l'arrivée du froid on a dû pousser les murs et improviser dix couchages à même le sol. "C'est pas du tout satisfaisant, mais on a été clairs avec les personnes, en leur disant au moins ici vous êtes au chaud, vous avez à manger, et vous pourrez finir l'hiver dans ces conditions" explique Vincent Morval. À peine arrivés, les hébergés vont prendre un repas chaud, pour certains le seul de la journée après le café du matin. Depuis son ouverture le 1er décembre dernier, le centre affiche complet. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne