En Floride, un maire diffuse en boucle la chanson "Baby Shark" pour faire fuir les sans-abri

West Palm Beach (Floride), le 22 mars 2019. 
West Palm Beach (Floride), le 22 mars 2019.  (SAUL MARTINEZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

"Ce sont des gens qui sont déjà dans une situation désespérée et ça va leur rendre la vie encore plus misérable", a réagi une responsable associative de la commune. 

Si vous connaissez les chansons pour enfants Baby Shark et Raining Tacos, vous savez à quel point elles peuvent être agaçantes. Alors imaginez quand elles passent en boucle. En Floride, Keith James, le maire de la commune de West Palm Beach, les laisse tourner sans fin jour et nuit pour éloigner les sans-abri du front de mer, rapporte la BBC (article en anglais). Ces tubes ont été choisis "parce que plus vous les écoutez en boucle, plus ils deviennent insupportables", assume ce dernier. 

Les agents de la ville misent sur son effet dissuasif pour tenir les SDF à l'écart du front de mer. Selon le maire, ces dernières semaines, des "restes désagréables", tels que des excréments humains, ont été trouvés dans les environs. "Lorsque les gens paient un bon prix, ils devraient pouvoir profiter de l’installation pour laquelle ils paient", a déclaré Keith James, ajoutant qu’il était important de garder la zone en "parfait état"

Une décision "méchante et vraiment perverse" 

Pour les défenseurs des sans-abri, il s'agit d'une punition cruelle pour les plus vulnérables. "Ce sont des gens qui sont déjà dans une situation désespérée et ça va leur rendre la vie encore plus misérable", a déclaré Maria Foscarinis, directrice exécutive du Centre juridique national pour les sans-abri et la pauvreté

Les chasser avec une musique assourdissante est tout simplement inhumain et vraiment choquant. Maria Foscarinis

La commune de West Palm Beach compte 354 personnes sans domicile fixe, "une diminution de 24% par rapport à l'année précédente", a déclaré Keith James, qui se dit "fier" de son bilan. 

Vous êtes à nouveau en ligne