Salon de l'agriculture : des négociations européennes comme toile de fond

France 2

Au lendemain de l'échec des négociations à Bruxelles autour, notamment, de la politique agricole commune (PAC), Emmanuel Macron a tenté de rassurer le monde paysan lors de l'inauguration du Salon de l'agriculture, samedi 22 février.

Au moment d'inaugurer la 57e édition du Salon de l'agriculture, dans la matinée du 22 février, Emmanuel Macron aurait préféré pouvoir arriver avec dans les mains un accord européen sous forme de victoire. La veille, vendredi 21 février, les 27 pays européens avaient rendez-vous à Bruxelles (Belgique) pour négocier le premier budget de l'Union depuis le Brexit. Au cœur des discussions, l'avenir de la politique agricole commune (PAC), primordiale pour une vingtaine de pays, dont la France. En vain.

"Les agriculteurs sont très inquiets"

"Après les négociations échouées d'hier soir, les agriculteurs sont très inquiets. Ils l'ont fait savoir toute la matinée au président de la République", explique le journaliste Alexandre Peyrout, en direct du Salon de l'agriculture (Paris). D'autant que ce n'est pas le seul qui provoque des sueurs froides dans le monde paysan. "Après avoir rencontré les céréaliers, il rencontre en ce moment même les viticulteurs impactés par les sanctions américaines sur les vins français", poursuit le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne