Seine-Saint-Denis : des jeunes hommes interpellés

FRANCE 3

19 personnes ont été interpellées et entendues au commissariat de Bobigny (Seine-Saint-Denis) suite à une rumeur qui a mené à des violences envers un camp de Roms.

La rumeur avait été lancée sur les réseaux sociaux : des membres de la communauté rom enlèveraient des enfants dans le cadre d'un trafic de don d'organes. Des jeunes ont alors tenté de faire la justice. En vain, ce n'était qu'une rumeur. "Il s'agit pour la plupart de très jeunes hommes tout juste majeurs et deux mineurs figurent parmi les interpellés", explique Sophie Neumayer, journaliste présente à Bobigny (Seine-Saint-Denis). Selon les premières remontées faisant suite aux gardes à vue, ils assurent avoir tous cru en la rumeur et voulaient y mettre un terme eux-mêmes. 

La population paniquée 

"Les policiers ici nous confient que la situation est inédite. Jamais ils n'ont vu une rumeur prendre de telles proportions", abonde la journaliste. Des parents continuent d'appeler le commissariat pour savoir si les rapts d'enfants sont vrais. La police et la justice l'affirment: aucun enfant n'a été enlevé. Tenter de se faire justice soi-même peu coûter cher : cinq ans de prison pour violence en réunion. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne