Fausses rumeurs : des expéditions anti-Roms en Seine-Saint-Denis

franceinfo

Depuis plusieurs semaines, de fausses rumeurs d'enlèvements d'enfants par des Roms en Seine-Saint-Denis a mené certains habitants à mener des expéditions punitives. La police a dû s'employer pour assurer leur sécurité.

"Les gens qui tournent en camion, qui essaient d'enlever les petites filles..." Les propos sont tenus par un internaute sur l'application Snapchat. Il s'agit là d'une fausse rumeur selon laquelle des Roms enlèveraient des enfants. Elle circule depuis plusieurs semaines sur les réseaux sociaux et a donné lieu à plusieurs expéditions anti-Roms en banlieue parisienne. À Aulnay-sous-Bois et Sevran, en Seine-Saint-Denis, par exemple, un couple rom a échappé de peu à une agression. Le couple a dû être escorté par la police sous les menaces, avant d'être innocenté puis relâché. Trois jours plus tard, l'histoire se répète à Clichy-sous-Bois et Montfermeil, plus au sud. C'est le conducteur d'une camionnette jaune qui est alors pris à partie. À Bobigny, deux camps de Roms sont également visés par des individus armés.

"Des mensonges d'enfants" greffés à "une rumeur qui préexistait"

Les premiers signalements de tentatives d'enlèvement remontent au 8 mars à Noisy-le-Sec, toujours en Seine-Saint-Denis. Ces accusations ne sont en réalité pas fondées. "Deux enfants sont venus avec leurs parents pour témoigner de tentatives d'enlèvements à deux reprises, et la procédure qui a été initiée à cette occasion a démontré qu'ils avaient menti, ce qu'ils ont parfaitement reconnu", explique François Léger, directeur territorial de la sécurité de proximité de Seine-Saint-Denis. Il évoque "des mensonges d'enfants (...) qui se sont greffés sur une rumeur qui préexistait". En tout, 20 personnes ont été interpellées dans le département.

Vous êtes à nouveau en ligne