Leonarda : avis défavorable sur le retour en France de la famille Dibrani

Leonarda Dibrani (2e à gauche) et sa famille, à Mitrovica (Kosovo), le 16 octobre 2013.
Leonarda Dibrani (2e à gauche) et sa famille, à Mitrovica (Kosovo), le 16 octobre 2013. (ARMEND NIMANI / AFP)

Le rapporteur public du tribunal administratif de Besançon requiert le refus du titre de séjour de la famille de l'adolescente rom kosovare expulsée en octobre.

Avis négatif. Le rapporteur public du tribunal administratif de Besançon a prôné, mardi 7 janvier, le rejet des requêtes de la famille de Leonarda Dibrani. Les parents de l'adolescente rom kosovare, expulsée en octobre, espèrent toujours obtenir un titre de séjour en France. Le magistrat a conclu que le préfet du Doubs n'avait "commis aucune erreur manifeste d'appréciation sur la situation des requérants" quand il a ordonné leur reconduite à la frontière.

Selon le rapporteur, chargé de proposer au tribunal une solution à l'affaire, "le couple vivait renfermé sur lui-même et ne sortait que pour obtenir diverses aides". "La volonté d'insertion professionnelle de monsieur Dibrani reste très, très, très relative et madame Dibrani ne parle pas français", a-t-il fait valoir.

La décision du tribunal sera rendue le 28 janvier et sera encore susceptible d'appel.

 

Vous êtes à nouveau en ligne