VIDEO. Quand leurs enfants tombent malades, les membres de cette communauté religieuse américaine ne les soignent pas, ils prient pour eux

Quand leurs enfants tombent malades, ni docteur ni médicaments, mais des prières comme remède. Au risque qu'ils y laissent la vie… mais les parents ne seront pas poursuivis, au nom de la liberté religieuse. Extrait d'un reportage d'"Envoyé spécial" sur l'une des communautés religieuses les plus secrètes des Etats-Unis : les Disciples du Christ. 

Depuis la conquête de l'Ouest, l'Idaho a toujours été un refuge pour les communautés les plus marginales. Les Disciples du Christ se sont installés ici il y a plus d'un siècle. Leur particularité ? Ils refusent de soigner leurs enfants quand ils tombent malades : ni docteur ni médicaments, mais "la guérison par la prière"... qui coûte la vie à nombre d'entre eux. La loi l'autorise pourtant, au nom de la liberté religieuse.

"Envoyé spécial" est allé à leur rencontre devant l'une de leurs églises : un bâtiment quelconque, sans croix ni signe particulier. Chaque dimanche, les pratiquants se retrouvent pour l'office. Avec leurs enfants, qui sont pour la plupart scolarisés à la maison. Hormis les jupes longues des jeunes filles, rien ne les distingue, mais ils ne se mélangent pas à la population.

Pas de visite chez le médecin, "parce que je crois en notre Seigneur Jésus-Christ"

Méfiants, les Disciples du Christ ne se laissent pas facilement approcher. Deux d'entre eux ont tout de même accepté de répondre à quelques questions. Est-ce qu'ils pratiquent la guérison par la prière ? "Moi, je ne pratique rien, c'est Dieu qui guérit", explique le premier. Il ne consulte aucun docteur, n'a jamais pris ne serait-ce qu'une aspirine. Et quand ses enfants tombent malades ? "Je ne les soigne pas, je vous l'ai dit. Je prie pour eux. C'est la façon dont j'ai été élevé. C'est quelque chose qui est au fond de moi."

Le second interlocuteur se montre moins ouvert au dialogue. "Je pense vraiment que vous n'êtes pas capable de comprendre", objecte-t-il avant de citer la Bible. Lui non plus ne va pas chez le médecin. Pourquoi ? "Parce que je crois en notre Seigneur Jésus-Christ."    

Extrait de "Au nom de la foi, les enfants sacrifiés", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 7 février 2019.

Vous êtes à nouveau en ligne