Au Népal, une cérémonie qui a du chien

Brut.

La fête du Tihar met à l'honneur la connexion spirituelle entre l'Homme et le Chien

Lors de la fête religieuse de Tihar, au coeur du Népal, l'idole du jour a quatre pattes, une truffe et une amusante tendance à courir après sa queue. Vous l’aurez compris, c’est à la gloire du chien que cette manifestation religieuse est dédiée et plus particulièrement à la connexion spirituelle entre l’Homme et son meilleur ami canin.

Les chiens-policiers à l’honneur

Parmi tout les canidés du pays, nul ne rend plus grand service à la société népalaise que les chiens-policiers, dont la loyauté et l’efficacité sont mis en avant pendant la cérémonie.

« Les chiens employés lors de nos enquêtes nous ont beaucoup aidé. Ils ont énormément contribué lors de nos opérations et ils représentent pour nous un outil important. » témoigne Deuti Gurung, commissaire de police. 

Le chien comme créature spirituelle.

La relation particulière entre chien et homme trouve ses racines dans la religion hindoue, pratiquée par 81% de la population népalaise. Si il y occupe une place très important (prendre soin d’un chien est par exemple un moyen de s’assurer une place au paradis), il est loin d’être le seul animal à mériter un tel respect. La fête de Tihar célèbre également d’autres espèces, comme la vache ou le corbeau, pour l’importance de ces derniers dans leur vie quotidienne.

Vous êtes à nouveau en ligne