Tempête Amélie : la façade atlantique se prépare face aux vents

Franceinfo

Les vents se renforcent sans cesse sur le littoral atlantique. La tempête Amélie est attendue dans la nuit de samedi 2 à dimanche 3 novembre.

Alors que la tempête Amélie n'est attendue qu'au cœur de la nuit du samedi 2 au dimanche 3 novembre, Royan (Charente-Maritime) connaît déjà ses premières bourrasques. "On ne va pas rester trop longtemps ici", indique un badaud interrogé sur le port. Plus au sud à Lacanau (Gironde), des rafales et un ciel chargé. Cette nuit, les vents pourraient souffler jusqu'à 140 km/h, l’océan est agité et les bourrasques se renforcent.

Des vacances écourtées

Comme 15 départements, la Gironde a été placée en vigilance orange pour vents violents. Les commerçants du front de mer se préparent à une soirée compliquée et envisagent de rentrer les tables et les chaises posées en terrasse. Dans le bassin d’Arcachon, les bateaux amarrés au port pourraient connaître quelques dégâts en raison du vent important. Enfin, les sauveteurs sont tous d’astreinte pour intervenir au large. “Les bateaux décrochés coincés au large pourraient devoir être secourus, même si les gens sont globalement prudents”, estime ce sauveteur professionnel. Cette alerte tempête commencera autour d’une heure du matin et se terminera demain, à la mi-journée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne