Municipales : Xavier Bertrand demande au chef de l'État de dire "si oui ou non, il va combattre toutes les formes de communautarisme" en France

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, était l'invité jeudi du "8h30 franceinfo".

Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France, demande jeudi 6 février sur franceinfo qu'Emmanuel Macron "dise, si oui ou non, il va combattre toutes les formes de communautarisme et aussi les avancées, les poussées de l'islam politique".

"Ça fait deux ans et demi qu'on attend", affirme Xavier Bertrand. "Que le président nous dise que toutes les forces républicaines, que la République dit à tous ces tenants de l'islam politique, ce n'est pas chez nous et il est temps de les faire reculer", a-t-il estimé.

Le "risques des listes communautaristes"

Selon lui, c'est un enjeu pour les municipales. Xavier Bertrand prend l'exemple de la ville de Maubeuge où une liste Union des démocrates musulmans de France pourrait voir le jour : "J'avais été le premier à dénoncer ce risque des listes communautaristes. Le président de la République avait dit non, ce n'est pas un sujet, il n'y a pas de problème. Dans une ville comme Maubeuge, vous savez notamment qu'il y a cette tentation. On verra s'ils vont jusqu'au bout."

Xavier Bertrand a fortement critiqué le rôle de Marine Le Pen. "Jamais elle ne s'est exprimée là-dessus, critique le président de la région Hauts-de-France. Vous savez pourquoi ? Elle a besoin qu'il y ait des problèmes pour essayer de montrer qu'elle est le rempart contre ces problèmes. Ce n'est pas le Front national, le rempart contre les problèmes, parce que le Front national a besoin de profiter des problèmes. Moi, je préfère prévenir que guérir".

Vous êtes à nouveau en ligne