Christian Estrosi veut que la loi sur le voile islamique passe dans le domaine du délit

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Christian Estrosi, le maire LR de Nice, était l'invité de franceinfo le 12 novembre 2019.

Christian Estrosi, le maire de Nice, invité sur franceinfo mardi 12 novembre, veut que la législation de 2010 sur le voile intégral "ne soit plus dans le domaine contraventionnel mais dans le domaine du délit. Car il y aura des poursuites judiciaires, là où aujourd’hui ça n’a aucune efficacité."

>> Laïcité, reconnaissance faciale dans les lycées, affaire Polanski... le "8h30 franceinfo" de Christian Estrosi

Pour rappel, la loi du 11 octobre 2010 interdit de revêtir en public une tenue dissimulant le visage. Sont concernés par exemple la burqa (qui cache entièrement le corps, y compris les yeux), la cagoule ou le voile islamiste intégral, le niqab (qui couvre le visage et ne dévoile que les yeux). Le port du voile comme signe religieux est lui seulement proscrit au sein de l'école. En cas d'infraction, la loi punit le contrevenant à une amende maximale de 150 euros. 

Nous avons des abonnés au timbre amende puisque ça ne vaut que ça : 135 euros que les policiers municipaux mettent systématiquement toujours aux mêmes personnes qui se font payer les amendes par une association islamique.

Christian Estrosi, maire LR de Nice

à franceinfo

"Il est temps que notre démocratie clarifie sa position sur le sujet", lance le maire de Nice. Pour l'élu Les Républicains, "on est en train de mettre au cœur du débat dans tout le pays comment une religion pourrait imposer une philosophie, un savoir-vivre dans notre pays, un mode de reconnaissance : la France est une grande démocratie ouverte à tous mais qui exige aussi à un moment que ce débat n’ait plus de raison d’être".

Vous êtes à nouveau en ligne