Assassinat de Samuel Paty : les hommages se poursuivent en France

FRANCE 3

Les hommages rendus à Samuel Paty, enseignant mort décapité vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), se poursuivent un peu partout en France, lundi 19 octobre. 

Sur la façade de l’hôtel de ville de Nice (Alpes-Maritimes), le visage de Samuel Paty rappelle le drame. Le professeur est mort décapité vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). À l’entrée, un livre recueille les condoléances et les hommages des passants. "Je suis très émue, parce que cet homme est mort à cause de sa liberté d’expression, sa liberté d’enseigner", confie une femme.

Des dizaines de milliers de personnes mobilisées

À la faculté de Lille (Nord), le cours d’histoire des étudiants de première année s’est transformé en hommage, avec une minute de silence. C'est l’occasion, aussi, de défendre une profession touchée au coeur. "On ne tue pas quelqu’un parce qu’il enseigne, quoiqu’il enseigne", déclare Gabriel Galvez-Behar, doyen de la faculté des Humanités de Lille. Dès dimanche 18 octobre, des dizaines de milliers de personnes se sont mobilisées à travers le pays pour rendre hommage au professeur d’histoire, comme à Bordeaux (Gironde), sur les bords de la Garonne, à Lyon (Rhône), et au coeur de Paris, sur la place de la République

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne