Procès Preynat : première confrontation avec les victimes présumées

France 2

Après un report d'un jour, le procès du père Preynat s'est ouvert à Lyon (Rhône) mardi 14 janvier. L'audience était très attendue.

Les victimes présumées sont impatientes de pouvoir se confronter à l'homme d'Église. Après un report, le procès du père Preynat s'est ouvert à Lyon (Rhône) mardi 14 janvier. Pierre-Emmanuel Germain-Thill l'accuse de l'avoir agressé sexuellement à plusieurs reprises alors qu'il avait entre 8 et 10 ans. L'ex-curé est un personnage charismatique, très apprécié des fidèles, qui use de son autorité pour isoler les enfants et leur imposer attouchements, caresses et baisers. Aujourd'hui, Pierre-Emmanuel Germain-Thill se dit encore brisé et n'attend pas de pardon.

La plupart des faits reconnus

Au cours des investigations, le père Preynat a reconnu la plupart des faits, mais pour son avocat, il ne faut pas oublier qu'il y a trente ans déjà, l'Église et des parents savaient. "Je pense que ce procès est avant tout le procès d'un silence", estime Me Frédéric Doyer. Lors de son audience, Bernard Preynat a indiqué avoir mis du temps pour "réaliser que c'était mal".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne