Pédophilie dans l'Église : le témoignage de Véronique Garnier

France 2

Dans son livre intitulé "Au troisième jour", Véronique Garnier livre son témoignage. Adolescente, elle a été victime d'un prêtre pédophile.

Face aux différents scandales de pédophilie dans l'Église, certaines victimes décident de raconter ce qu'elles ont subi. C'est le cas de Véronique Garnier, victime d'un prêtre pédophile pendant son adolescence. Elle est aujourd'hui âgée de 57 ans et se bat pour que l'Église prenne ses responsabilités. "J'ai quand même des photos à peu près jusqu'à 10-12 ans, mais par contre, la période de l'adolescence, jusqu'à ce que je rencontre mon mari, j'ai tout brûlé", explique-t-elle.

"Un beau jour, la relation a basculé"

Plus aucun souvenir à partir de ses 13 ans, la jeune fille et sa famille catholique pratiquante vivent alors près de Nancy (Meurthe-et-Moselle). "Il y avait un ami de mes parents qui était prêtre, qui venait souvent à la maison et, pendant un certain temps, voilà, il ne se passait rien de spécial. Et puis, un beau jour, la relation a basculé. Ce prêtre a abusé de moi pendant à peu près deux ans, à peu près toutes les semaines", explique-t-elle. Deux ans d'abus sexuels qui cessent lorsque l'adolescente trouve le courage de s'opposer à ce prêtre. Elle le dénonce alors à ses parents, mais personne ne la croit. Véronique Garnier décide donc de se taire, pendant trente-cinq ans. Le prêtre qu'elle accuse est aujourd'hui décédé. Véronique Garnier n'a jamais déposé plainte, mais depuis une dizaine d'années, portée par les témoignages d'autres victimes, elle a décidé de raconter son histoire et en a fait un livre intitulé Au troisième jour.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne