Pédophilie dans l'Église : des paroles en attendant des actes

FRANCE 2

Le pape François a pris la parole en clôture du sommet sur les agressions sexuelles dans l'Église.

Faire pénitence, demander pardon. Le pape a choisi la Salle royale du Vatican, pour faire passer son message à tous les prêtres. "Je voudrais ici dire que l'Église ne se ménagera pas pour faire tout ce qui nécessaire afin de livrer à la justice quiconque aura commis de tels délits, l'Église ne cherchera jamais à étouffer ou sous-estimés aucun cas", a déclaré le souverain pontife. Ce discours vient en clôture d'une conférence exceptionnelle. Quatre jours où se sont multipliés les témoignages sur les exactions commis par des prêtres dans tous les pays. Des actes très souvent cachés, couverts par les dignitaires, complices par leur silence.

"Je n’ai pas entendu d'excuses"

Sur la place Saint-Pierre à l'heure de l'Angelus, les mots ne sont pas à la hauteur pour les victimes. "Je n'ai pas entendu une excuse, rien de concret, rien de juste. Ils sont là à parler d'autodestruction des responsables et des victimes. Mais ce sont eux qui nous ont détruits", déplore l'une d'entre elles. Pour les associations d'aides aux victimes, les paroles sont insuffisantes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne