Pédophilie dans l'Eglise : des "actions concrètes" attendues au Vatican en clôture d'un sommet historique

Une victime d\'agressions sexuelles par un homme d\'Eglise joue du violon au sommet historique sur la pédophilie, au Vatican, le 23 février 2019.
Une victime d'agressions sexuelles par un homme d'Eglise joue du violon au sommet historique sur la pédophilie, au Vatican, le 23 février 2019. (VINCENZO PINTO / POOL)

Le pape François doit livrer ses conclusions dimanche à l'issue d'une conférence inédite sur les abus sexuels dans l'Eglise, au cours de laquelle des victimes ont témoigné. 

Après les nombreux témoignages de victimes, les évêques ont pris la parole samedi 23 février au sommet historique sur la pédophilie dans l'Eglise pour s'excuser. À la veille de la fin de cette conférence entamée jeudi, les 114 évêques ont demandé pardon pour leurs fautes lors d'une cérémonie. 

Les évêques ont fait pénitence dans la salle royale du palais apostolique. Après avoir entendu un énième témoignage de victime, ils ont reconnu leurs fautes dans les scandales d’abus sur mineurs. "Quel que soit l'abus, c'est l'humiliation la plus grande qu'un être humain peut subir", témoigne un jeune Chilien

 Quand on vit l'abus, on voudrait mettre fin à tout. Mais ce n'est pas possible. Ce qui fait le plus mal, c'est la certitude que personne ne te comprendra.une victimeà franceinfo

La victime a alors entamé au violon un air de Bach pour l’assemblée. Le pape ému prend la parole : "Nous devons examiner où des actions concrètes sont nécessaires", répète-t-il car du concret il en promet depuis le début du sommet jeudi.

Quelles formes peuvent prendre ces mesures ?

On s’achemine probablement vers la rédaction d’un vade-mecum, un rappel noir sur blanc des règles à suivre pour les évêques. Des mesures sont envisagées aussi pour aller vers davantage de transparence. Les hommes d'Eglise les plus libéraux réclament des statistiques précises sur les abus, ainsi que la levée du secret pontifical. Le cardinal Marx en particulier. Le président des évêques allemands et proche du pape a secoué l’auditoire samedi  en reconnaissant que l’Eglise avait détruit des dossiers de pédophilie.

Le sommet sur la pédophilie au Vatican se termine ce dimanche avec le discours du pape François après trois jours durant lesquels l’Eglise s’est livrée à une vaste opération vérité, totalement inédite.

Vous êtes à nouveau en ligne