Pas-de-Calais : la communauté catholique de Riaumont dénonce des "amalgames" face aux soupçons d'abus sexuels et de maltraitance

L\'entrée du village d\'enfants de Riaumont, à Liévin dans le Pas-de-Calais, le 2 mai.
L'entrée du village d'enfants de Riaumont, à Liévin dans le Pas-de-Calais, le 2 mai. (PASCAL BONNIERE / MAXPPP)

L'institution catholique traditionnaliste, qui serait au coeur d'une vaste enquête ouverte l'an dernier, demande de "cesser les amalgames" qui selon elle "discréditent" l'oeuvre des religieux "sans discernement".

La communauté catholique de Riaumont, à LIévin dans le Pas-de-Calais, a dénoncé samedi 5 mai des "amalgames", alors que plusieurs informations judiciaires ont été ouvertes pour des soupçons d'abus sexuels et de maltraitance en son sein.

Dans un communiqué dont France Bleu Nord a eu connaissance, la communauté, qui comprend notamment une école libre hors contrat, invite "toutes les personnes et les autorités concernées à ne pas mettre en cause, par amalgame, ceux qui oeuvrent au service des autres en ayant fait don de leur vie dans la pauvreté". Elle rappelle également le principe de la "présomption d'innocence".

La communauté "témoigne de sa compassion" à l'égard de "tout enfant victime"

Les "religieux de Riaumont demandent que cessent la précipitation hasardeuse et les amalgames manifestés dans certains médias pour discréditer leur oeuvre sans discernement". La communauté de Riaumont indique par ailleurs qu'elle "coopère dans la plus grande transparence et avec une totale détermination avec les autorités judiciaires afin que toute la vérité soit faite".

Elle assure partager "l'émotion et l’indignation provoquées par toute atteinte à l’intégrité d’un enfant et témoigne de son soutien et de sa compassion à l’égard de tout enfant victime".

Le village d'enfants de Riaumont existe depuis 1960. Dans ce pensionnat, des garçons sont placés par des parents catholiques convaincus, ou bien parce qu'ils ont été renvoyés de plusieurs établissements.