Non-dénonciation de pédophilie : l'enquête visant le cardinal Barbarin classée

France 3

Le procureur de Lyon a décidé de classer sans suite l'enquête préliminaire ouverte en début d'année pour non-dénonciation d'agressions sexuelles sur des mineurs.

Pour la justice, l'archevêque de Lyon ne s'est montré coupable d'aucune négligence ou complaisance face aux agissements d'un prêtre pédophile placé sous ses ordres. Des victimes du père Bernard Preynat, ancien aumônier de l'ouest lyonnais, avaient porté plainte contre Monseigneur Barbarin, l'accusant d'avoir eu connaissance des actes répréhensibles du prêtre et de n'avoir rien dit et d'avoir maintenu le père Preynat à un poste où il était en contact avec des enfants.

Pas de charges suffisantes

Le procureur de la République a justifié sa décision en déclarant que le délit de non-dénonciation n'était pas suffisamment "caractérisé" pour engager des poursuites. L'affaire n'est peut-être pas totalement terminée, les victimes ayant la possibilité, si elles le souhaitent, de saisir directement un juge d'instruction en déposant plainte avec constitution de partie civile.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne