Nancy : un abbé relevé de ses fonctions après des accusations d'agressions sexuelles prescrites

Photo d\'illustration d\'un prêtre.
Photo d'illustration d'un prêtre. (MAXPPP)

A la suite d'accusations d'agressions sexuelles sur deux femmes, dans les années 1970, l'abbé Paul Renard a été relevé de ses fonctions par l'évêque de Nancy et Toul. 

Un abbé du diocèse de Nancy, en Meurthe-et-Moselle, a été relevé de ses fonctions, après des accusations d'agressions sexuelles sur deux femmes dans les années 1970, aujourd'hui prescrites, annonce l'évêque de Nancy et Toul, sur le site internet du diocèse, dans un communiqué daté du 30 juin 2017.

Monseigneur Jean-Louis Papin, qui a alerté la justice, révèle les faits reprochés dans une lettre adressée aux prêtres du diocèse. Deux femmes accusent cet abbé nommé Paul Renard, d'agressions sexuelles, lors qu'elles étaient adolescentes et participaient à un "camp de jeunes" dont il était l'aumônier, au cours des années 1970, précise l'évêque.

Un premier signalement en 2010

La première victime s'est manifestée en 2010. L'évêque explique l'avoir rencontrée ainsi que l'abbé qui a reconnu les faits. Monseigneur Jean-Louis Papin a fait un signalement à la justice qui a conclu à la prescription. Cette femme est aujourd'hui décédée.

La seconde victime, elle, s'est manifestée en mai 2016 auprès de l'évêque, qui a effectué un nouveau signalement à la justice mais là aussi, les faits sont prescrits.

Un appel au signalement 

"La souffrance ne peut pas être prescrite" ajoute l'évêque, "les procédures ecclésiastiques et civiles étant terminées, j’ai décidé de demander à Paul Renard de ne plus exercer aucun ministère public".

"Notre pensée et notre prière vont d'abord aux victimes, à leur familles, et tout ceux que la révélation de ces faits va choquer et peiner. Elle va aussi aux proches de Paul Renard et à lui-même qui demeure un frère dans le sacerdoce", conclut Jean-Louis Papin.

Il demande aux prêtres de son diocèse d'"accueillir, écouter" toute personne venant leur signaler des faits d'agressions sexuelles et de l'en informer.

Vous êtes à nouveau en ligne