Le pape rencontrera des victimes de prêtres pédophiles en Irlande

Le pape François s\'apprête à célébrer la prière de l\'Angelus à la basilique Saint-Pierre du Vatican, le 12 août 2018.
Le pape François s'apprête à célébrer la prière de l'Angelus à la basilique Saint-Pierre du Vatican, le 12 août 2018. (FILIPPO MONTEFORTE / AFP)

Le pape avait adressé lundi une lettre aux catholiques du monde entier, alors que les scandales de pédophilie dans l'Eglise s'enchaînent.

Le pape François rencontrera des victimes de prêtres pédophiles lors de son déplacement ce week-end en Irlande, a annoncé mardi 21 août le Vatican. Le porte-parole de la cité papale, Greg Burke, a précisé que les détails de ces rencontres ne seraient pas annoncés à l'avance et qu'il appartiendrait ensuite aux victimes de décider si elles souhaitent ou non parler à la presse. C'est la procédure classique quand le pape rencontre à l'étranger des victimes d'abus sexuels commis par des hommes d'Eglise.

Scandale de pédophilie en Pennsylvanie

Cette annonce intervient alors qu'un grand jury de l'Etat américain de Pennsylvanie a révélé, la semaine dernière, les conclusions d'une enquête sans précédent sur des agressions sexuelles commises sur une période de 70 ans par 301 prêtres pédophiles sur un millier de mineurs. Lundi, le pape François a adressé une lettre aux catholiques du monde entier pour leur demander de contribuer à l'éradication de "cette culture de la mort".

Dans cette lettre "au peuple de Dieu", où il évoque le rapport publié par le procureur général de Pennsylvanie, il écrit notamment que "la douleur de ces victimes est une plainte qui monte vers le ciel, qui pénètre jusqu'à l'âme et qui, durant trop longtemps, a été ignorée, silencieuse ou passée sous silence""Avec honte et repentir, en tant que communauté ecclésiale, nous reconnaissons que (...) nous n’avons pas agi en temps voulu en reconnaissant l’ampleur et la gravité du dommage qui était infligé à tant de vies", admet encore le souverain pontife.

Vous êtes à nouveau en ligne