Église : les victimes d'abus sexuels indemnisées

France 2

Samedi 9 novembre, les évêques de France réunis à Lourdes se sont prononcés en faveur du versement d'une somme forfaitaire pour les victimes de prêtres pédophiles. Le montant précis et les modalités de financements restent à déterminer.

Engagés à lutter contre la pédophilie au sein de l'Église, les évêques de France ont voté samedi 9 novembre à Lourdes (Hautes-Pyrénées) l'allocation d'une somme forfaitaire à chaque victime. "Par ce dispositif, les évêques souhaitent manifester clairement et concrètement aux personnes qui leur ont révélé des actes de certains prêtres ou diacres qu'ils reconnaissent comme victimes non seulement de l'atteinte ou de l'agression subie, mais aussi du silence, de la négligence, de l'indifférence, de l'absence de relation ou de mauvaise décision ou de dysfonctionnement au sein de l'Église", explique Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France.

Des modalités de financement qui font débat

Le montant ne sera connu qu'en avril, ainsi que les modalités de financement qui pourront passer les dons des fidèles. Un sujet qui divise. "Qu'il y ait des mesures vis-à-vis des prêtres prises, oui, mais qu'on demande aux fidèles de verser de l'argent pour ça, je ne comprends pas", souligne une femme. En attendant, de nombreuses personnes abusées se sont aussi éloignées de l'Église. La question est de savoir si elles recevront cette allocation attribuée par les évêques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne