Affaires de pédophilie dans l'Eglise en Vendée : un vicaire appelle les victimes à se manifester

La ville de Luçon (Vendée). 
La ville de Luçon (Vendée).  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Le vicaire général du diocèse de Luçon appelle les victimes, dont le nombre est inconnu, à témoigner. 

Après les révélations de Médiapart sur des prêtres pédophiles en Vendée, Jean Bondu, vicaire général du diocèse de Luçon (Vendée) appelle vendredi 2 novembre sur France Bleu Loire Océan les victimes à se manifester.

L'Église de Vendée a annoncé mercredi enquêter sur les abus sexuels dont sont accusés une douzaine de prêtres de l'institution Saint-Joseph à Fontenay le Comte, et du séminaire de Chavagnes-en-Paillers, des années 50 jusqu'aux années 80.

Le nombre de victimes est inconnu

Le nombre de jeunes garçons victimes de ces abus demeure inconnu, c'est pourquoi le vicaire général du diocèse de Luçon, Jean Bondu, demande aux victimes de se manifester : "C'est un choc, une honte, une déception. Il est attendu des prêtres qu'ils témoignent de la bonne nouvelle de l'Évangile, et là c'est le contraire, c'est un scandale d'avoir eu ces attitudes envers des enfants. Je profite de cette interview pour solliciter les témoignages de ceux qui auraient connu les faits pour les envoyer à l'évêché de Luçon."

Sur la douzaine de prêtres accusés de pédophilie, seulement trois sont encore en vie aujourd'hui. Deux sont suspendus depuis le début de la semaine, affirme le vicaire général du diocèse de Luçon. Il précise aussi que depuis les premiers témoignages, en 2012, ils n'avaient plus de contacts avec les jeunes.

Vous êtes à nouveau en ligne