Abus sexuels : les religieuses sortent du silence

France 3

L'Église catholique tente de poursuivre le grand ménage dans ses rangs. Elle est en proie à de nombreuses accusations d'abus sexuels. Parmi les communautés dans le viseur, celle de la communauté Saint-Jean. Les victimes sortent du silence.

Les domaines de la communauté Saint-Jean forment les futurs religieux et accueillent les jeunes croyants pendant de longues retraites. À 16 ans, la vie de Sophie a viré au cauchemar quand un prêtre a abusé d'elle : "Il prend ma main, il la met sur son sexe, et je ne comprends pas. Il me dit que je suis privilégiée de l'aider ainsi dans son sacerdoce, et en parle à son père spirituel."

Pas une seule enquête

Ce père spirituel, c'est le fondateur de la communauté, le père Marie-Dominique Philippe. Aujourd'hui décédé, il a aussi été un prédateur sexuel. Il aurait fait plus d'une quinzaine de victimes.

À Saint-Jean, de nombreux religieux sont accusés d'avoir abusé des pensionnaires. Comme Liéné Moreau, entre 2002 et 2003 : "Il me disait que c'est comme un prêtre qui couche avec une prostituée pour la sanctifier, pour l'amener à la sagesse. Je me sens sale."

La communauté déclare avoir "mis en place une commission pour recueillir d'éventuels témoignages de victimes". La justice n'a jamais mené d'enquête.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne