Lyon : un prêtre suspecté de pédophilie

France 3

A Lyon, un prêtre est en garde à vue. Il est soupçonné d'une série d'agressions sexuelles sur des scouts entre 1970 et 1991. Un quart de siècle durant lequel les autorités ecclésiastiques se sont tues.

C'est un rendez-vous avec le passé pour François Devaux, qui a été confronté au commissariat de Lyon avec le père Preynat. Celui-ci l'aurait agressé sexuellement il y a vingt-cinq ans. Fin 2014, plusieurs victimes sont sorties du silence et ont porté plainte.

Après une enquête préliminaire, l'homme d'église a été placé en garde à vue lundi 25 janvier. "Le vrai problème, c'est la conspiration du silence", estime François Devaux. La garde à vue du curé a été prolongée, car le témoignage de François Devaux est loin d'être isolé.

"Le diocèse a laissé faire"

Le prêtre de la paroisse Saint-Luc est soupçonné d'agressions sexuelles sur au moins trois mineurs alors qu'entre 1970 et 1991, il encadrait des groupes de scouts. Sa hiérarchie, le diocèse de Lyon, était-elle au courant de ces attouchements ? Après le signalement des parents de François Devaux, le père Preynat avait été écarté de ses fonctions avant d'être réaffecté dans une paroisse rouennaise, toujours au contact d'enfants.

François Devaux a la certitude que l'Eglise a très mal géré cette affaire de pédophilie. La confrontation de ce mardi a confirmé ses soupçons : "Il m'a dit que le diocèse de Lyon a toujours été courant. Il y a des gens responsables qui ont laissé faire. Ça, c'est inacceptable." Le diocèse n'a pas commenté cette affaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne