Lourdes : la colère des marchands du temple

FRANCE 2

À Lourdes, dans les Hautes-Pyrénées, la mairie envisage de vendre les boutiques qu'elle loue actuellement aux commerçants qui proposent des articles religieux.

Lourdes (Hautes-Pyrénées) n'est pas qu'une ville de prière. C'est aussi un grand centre commercial, avec des dizaines de boutiques qui proposent en guise de souvenirs des articles religieux. Reproductions de la vierge, cierges, flacons pour rapporter de l'eau de la grotte, tout y est et pour les touristes, impossible de ne pas y faire un tour. Mais ces boutiques, appelées les "bancs de Lourdes", pourraient être menacées. La mairie, propriétaire des locaux, souhaiterait les vendre pour remplir ses caisses et pouvoir opérer des travaux sur certains bâtiments vétustes.

Les commerçants attaquent

La maire de Lourdes, Josette Bourdeu, assure que c'est la seule solution : "Je serais obligée, j'en suis certaine, d'augmenter la fiscalité de tous les Lourdais, pour les 66 bancs de la grotte", dit-elle. Depuis 1911, en échange d'un loyer modeste versé à la mairie, les commerçants devaient simplement entretenir les locaux. Si les actuels locataires sont prioritaires pour racheter les locaux, certains pourraient ne pas avoir les fonds pour le faire. Les commerçants ont décidé d'attaquer cette vente devant le tribunal administratif.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne