Le Conseil d'État suspend l'arrêté "anti-burkini"

La justice a finalement autorisé le port du burkini sur les plages françaises, ce 26 août.

Dès aujourd'hui, les burkinis vont pouvoir faire leur retour sur la plage. Le Conseil d'État a tranché : il suspend l'arrêté qui interdisait ce vêtement sur les plages de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes). Selon les juges, le burkini ne cause aucun trouble à l'ordre public et son interdiction menaçait les libertés fondamentales. Les associations qui contestaient l'interdiction du burkini se disent, ce soir, soulagées.

26 maires ont pris des arrêtés contre le burkini

Mais à Villeneuve-Loubet, le maire les Républicains, Lionnel Luca, dénonce une décision politique, un débat instrumentalisé par certaines associations. Sur la plage de La Ciotta, cette après-midi, cette jeune musulmane porteuse du burkini, elle, se dit satisfaite de la décision du Conseil d'État. Elle l'a même attendu avant d'aller se baigner.

Au total, 26 maires de stations balnéaires, du nord au sud de la France, ont pris des arrêtés contre le port de burkini sur leur plage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne