Clichy : malgré l'interdiction, une nouvelle prière de rue envisagée le 24 novembre

FRANCE 3

Y aura-t-il une nouvelle prière de rue le 24 novembre prochain à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), comme cela se fait depuis huit mois? La préfecture a pourtant décidé d'interdire les prières de rue au nom du trouble à l'ordre public.

Pour la première fois depuis des mois, il n'y a pas eu de prière musulmane ce vendredi 17 novembre dans les rues de Clichy (Hauts-de-Seine). Car la place devant la mairie est bouclée : des dizaines de CRS quadrillent la zone. Quelques fidèles sont quand même venus manifester leur désaccord.

Demande déposée à la préfecture

Ce que les forces de l'ordre voulaient éviter ? Des prières de rue. Des centaines de musulmans venaient prier ici chaque vendredi. Tout commence en mars dernier, quand la ville ferme cette salle de culte pour la transformer en médiathèque. Elle propose un autre espace, mais il est trop exigu et trop excentré selon les associations musulmanes. Il y a une semaine, le maire engage le bras de fer. Il manifeste avec d'autres élus. Le préfet a pris hier le parti de la mairie. "Le préfet s'est exprimé là-dessus, il n'y aura plus de prières de rue à Clichy, et je pense que ça va être compliqué en France de faire des prières de rue", a déclaré Rémi Muzeau, maire LR de Clichy. Les associations comptent organiser une nouvelle prière de rue vendredi prochain. Leur avocat a déjà déposé une demande à la préfecture.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne