VIDEO. Croix gammée sur le visage de Veil, destruction de l'arbre en mémoire d'Halimi, "Juden" tagué sur un Bagelstein... L'antisémitisme resurgit

FRANCE 2

Le nombre d'actes antisémites a bondi de 74% en 2018, selon le ministère de l'Intérieur. La classe politique a fortement réagi.

Une croix gammée inscrite sur le visage de Simone Veil dans le 13e arrondissement de Paris, l'inscription "Juden", juif en allemand, taguée sur la vitrine d'un magasin Bagelstein ou encore la destruction de l'arbre planté en mémoire d'Ilan Halimi, un garçon torturé à mort, parce que juif. Les actes antisémites ont connu une hausse de 74% en 2018. Édouard Philippe a appelé mardi 12 février à un sursaut républicain. "Nous prenons des coups", a-t-il alerté lors de la cérémonie de remise d'un prix qui porte le nom d'Ilan Halimi.

Des condamnations plus lourdes ?

La mère du jeune garçon, Ruth Halimi, était présente également et s'est exprimée : "J'espère que des décisions adéquates vont être prises pour endiguer ce mal qui est constant et qui est éternel". Plus tôt dans l'après-midi, la colère dominait sur tous les bancs de l'Assemblée nationale. Mais certains députés veulent aller plus loin que la simple condamnation. "Il faut maintenant avoir des condamnations qui ne sont pas que morales", demande Jean-Christophe Lagarde, député UDI de Seine-Saint-Denis. Le gouvernement promet une meilleure formation des policiers et magistrats à la lutte contre l'antisémitisme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne